Les artistes soutiennent les salariés des magasins Virgin


Le monde de la culture se mobilise. Mercredi, au Virgin Megastore des Champs-Élysées, chanteurs, écrivains, auteurs-compositeurs ont manifesté leur soutien aux salariés de l’enseigne (http://www.virginmegastore.fr/accueil_1.html)

La date n’est pas encore fixée, mais en février aura lieu un grand concert de soutien en faveur des Virgin.

MOBILISATION DES SALARIÉS DE VIRGIN Au Virgin Megastore, il se passe toujours quelque chose. Mercredi 23 janvier, en fin d’après-midi, c’était au tour des artistes de manifester publiquement leur soutien aux salariés de Virgin (http://www.change.org/SauvonsVirgin) dont les vingt-six magasins en France sont menacés de fermeture. Chanteurs, auteurs-compositeurs, écrivains, hommes de médias… parmi lesquels Murray Head, Boris Bergman, Jacques Expert, Nicoletta, Éric Naulleau, Éric Giacometti, Disiz, Jacques Ravenne, Stéphane Marsan ou François Verdoux, avaient tenu à se mobiliser aux côtés des salariés qui, depuis plusieurs semaines, se battent pour la survie des magasins Virgin. Tous sont montés sur scène, expliquant pourquoi l’enseigne devait continuer d’exister (lire ci-dessous). En veste rouge siglée Virgin, dans le grand escalier du célèbre magasin des Champs-Élysées, les vendeurs étaient réunis aux côtés des clients qui déambulaient entre les rayons de disques et de DVD bradés, en cette période de soldes.

Côté ambiance, le DJ Stéphane Darras a mis le feu à coups de mix électro, transformant presque le rez-de-chaussée du Megastore en dancefloor. Une atmosphère festive qui n’a entamé en rien la détermination des salariés de Virgin à vouloir faire reculer l’actionnaire Butler, dont la mauvaise stratégie économique a entraîné le dépôt de bilan, mettant en péril les postes des 1 200 salariés de la chaîne. Sur scène, Olivier Saintot, vendeur au rayon musique, a galvanisé l’assistance : « Ce que nous voulons, c’est que le magasin perdure avec un repreneur qui protégera les acquis et les métiers culturels ! » lance-t-il sous les applaudissements : « On n’est pas des gens passéistes qui restents arc-boutés à nos métiers. On sait très bien que les choses évoluent et qu’on peut passer à d’autres façons de travailler. Simplement, il faut être novateurs, visionnaires. Il faut retrouver l’ADN de Virgin. L’excentricité, le côté décalé, l’événementiel… c’est ça, le vrai challenge ! »

imagesAutant dire que la mobilisation ne faiblit pas. On a même créé une page Facebook de pétition de soutien(https://www.facebook.com/soutiensalariesvirgin?filter=2) déjà signée par de nombreux artistes tels Didier Wampas, Doc Gyneco, Lara Fabian, La Grande Sophie ou Jean-Michel Jarre. Enfin, un grand concert de solidarité sera organisé en février, auquel devraient participer le rappeur Mokobé, Nicoletta, Bernard Lavilliers et beaucoup d’autres artistes.

BorisBergman« Une opération chirurgicale 
et barbare » Boris Bergman 
(auteur-compositeur) :

« Virgin, au début, a été un véritable événement. On pouvait y trouver des disques qu’on ne trouvait auparavant que chez des disquaires spécialisés. On y trouvait des livres bilingues, beaucoup de choses. C’est plus qu’un magasin, ici ! Si ce lieu disparaît, c’est vraiment une grosse opération chirurgicale et barbare qui va se faire sur la peau de ces Champs-Élysées, dont je trouve qu’elle est un peu cancéreuse, récemment. Il est important que des lieux comme Virgin continuent d’exister. »

Nicoletta« Il faut se battre pour l’objet disque » Nicoletta (chanteuse) :

« Je suis là pour prouver que les gens de ma génération ne sont pas tous sur le Net et qu’on aime beaucoup l’objet qu’est un disque. Des millions de gens sont ravis d’acheter encore des disques. Passer uniquement par le Web, OK, c’est important. Mais il ne faut pas négliger tout ce public, dont je fais partie, qui aime passer l’après-midi ici. Il faut qu’il y ait les deux fonctions, et moi, je crois que c’est important, gardons le disque. Il faut se battre, c’est un bel objet. »

Naulleau« Défendre un lieu de culture » Éric Naulleau (journaliste-écrivain) :

« Je suis venu soutenir en premier lieu des femmes et des hommes dont on dispose avec beaucoup de désinvolture et même un peu de mépris. Au-delà, je suis venu défendre un lieu de culture que je fréquente pas mal. Pour les gens de ma génération, on a malheureusement vu cette avenue des Champs-Élysées se dégrader. C’était un lieu où il y avait pas mal de culture. Cette culture se rétrécit d’année en année et, un jour, il n’y restera plus que la frite industrielle et la fripe de luxe. Je trouve que cette évolution est préjudiciable. »

Murrray Head« Une injustice incroyable » Murray Head (chanteur) :

« Je sens qu’il y a une injustice incroyable. On a la même chose en Angleterre, en ce moment, avec HMV qui est dans un état de “collapse”. Moi, je sais qu’il faut de la rivalité entre ce qu’on a sur le Net et ce qu’on a comme vente de disques. On doit maintenir les deux côtés. Il y a quelque chose d’injuste là-dedans et il faut à tout prix maintenir le disque pour ceux qui ont besoin d’avoir quelque chose de solide dans les mains, une histoire, un historique. J’espère que nos voix apporteront quelque chose. »

imagesV.H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s