Les Transmusicales en transe à Rennes


Molotovtrans2014
La 36 édition du festival pop-rock qui se déroule jusqu’à dimanche à Rennes, attend 80 groupes de 26 pays. Avec comme toujours une affiche pointue et éclectique aux nombreuses découvertes.

Que de chemin parcouru depuis 1979 et la première édition des Transmusicales de Rennes. L’idée est partie du rêve de quelques bénévoles, passionnés de musique, qui avaient imaginé deux soirées à la salle de la Cité, où le meilleur de la scène rock locale était représenté. La première année, l’événement eut lieu en juin. Mais rapidement, les organisateurs ont choisi décembre boostant ainsi la vie culturelle hivernale rennaise grâce à une programmation musicale chaque année très pointue et marquée par sa diversité.

Aujourd’hui, les Trans sont devenues un rendez-vous incontournable pour les quelques 50 000 festivaliers qui se rendent ici avec l’espoir d’explorer de nouvelles planètes musicales. Aux manettes, on retrouve Jean-Louis Brossard, directeur de l’événement qui depuis les débuts, propose une affiche inventive favorisant les découvertes dans tous les domaines, du rock à l’électro, trip hop ou rap. Etienne Daho, Noir Désir, La Mano Negra, Ben Harper, Justice, Björk, Portishead, Amadou&Mariam, Stromae…font partie des nombreux artistes qui se sont produits ici. Une palette de styles très large qui témoigne d’un riche panorama des musiques actuelles où se croisent tête d’affiche et jeunes talents qui seront les stars de demain.

80 groupes de 26 pays

La 36ème édition attend 80 groupes de 26 pays, représentant une cartographie musicale novatrice. Une programmation artistique ambitieuse et toujours éclectique où les surprises seront légion, que ce soit au travers de l’affiche du off des Bars en Trans (où se sont produits des artistes comme Feu ! Chatterton, Lilly Wood&The Prick, Christine and the Queens ou La Femme) ou des concerts à l’Aire Libre, l’Ubu, l’Etage ou le Parc Expo, les salles du festival.

Parmi les artistes à ne pas manquer, Sabina Sciubba devrait faire danser Rennes grâce à sa chanson-rock aux accents new-wave et sa voix grave à  la Nico délicieusement rétro.

On ne restera pas insensible à la voix de velours de Max Jury dont les chansons pop au piano résonnent déjà comme des classiques. Le premier concert en France de ce jeune américain de 21ans.

Courtney Barnett, elle, est Australienne et a appris la guitare à l’âge de 10 ans. Un instrument sur lequel elle compose des chansons au charme irrésistible aux influences Patti Smith et Lou Reed. Les anglais de Molotov Jukebox, eux vont faire sensation grâce notamment à la présence de Natalia Tena, chanteuse-accordéoniste au timbre envoutant et du violoniste Sam Apley, entre sonorités latines, soul et cuivres. A voir également le concert explosif du James Brown togolais Peter Solo, qui arrive avec son groupe Vaudou Game et ses ambiances afro-funk. De l’énergie il sera aussi question avec Kate Tempest. L’Anglaise de 27 ans est à l’origine d’un rap radical qui devrait mettre tout le monde d’accord.

Plus cool, le groupe anglais Smoove & Turrel va, quant à lui, mettre le feu au festival grâce  à son répertoire soul très dansant. Enfin, on sera attentif aux concerts de DBFC, Fuzeta, Jeanne Added, Moses Summey, Viking, Shamir, I Me Mine, Den Sorte Skole, Ten Walls, Alsarah&The Nubatones…. De quoi mettre les Transmusicales en transe jusqu’à dimanche.

  • 36èmes Rencontres Transmusicales de Rennes du 3 au 7 décembre. Rens :www. Lestrans.com
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s