Brigitte joue double entre désir et jouissance


BRIGITTE (c)Dimitri Coste (sdp)

Brigitte2
Brigitte – Aurélie Saada et Sylvie Hoarau livrent aujourd’hui un album antimorosité aux ambiances clubbing.

Brigitte – Le piquant duo féminin revient avec « À bouche que veux-tu ». Un album dance teinté d’humour, d’amour et de disco.

Trois ans après leur premier album Et vous, tu m’aimes ?, le duo composé d’Aurélie Saada et de Sylvie Hoarau sort À bouche que veux-tu (chez B. Records-Columbia). Un disque antimorosité dédié au thème de l’amour : « C’est plus particulièrement un album sur le désir et la jouissance, confie Aurélie. Dans le premier disque, avec un titre comme Battez-vous, il y avait quelque chose d’assez triste et douloureux, de l’ordre du combat.

Là, c’est comme si Brigitte sortait la tête de l’eau, enfin ! » Désormais, les Brigitte entendent « prendre du plaisir » en étant « plus aventurières ». Une manière jubilatoire d’être et un sourire à l’existence qui fait écho à leur nom de scène qui, à leurs yeux, symbolise l’idée de liberté : « On aime les paradoxes de ce prénom, dit Sylvie. Il y a quelque chose de sulfureux dans la Brigitte des années 1960, Bardot, qui était une femme libre. C’est Brigitte Lahaie qui dit : “Moi, je fais du porno, j’ai fait ce choix, je ne suis pas une victime”, et aussi Brigitte Fontaine, déjantée, toujours en marge de la chanson française. Cela évoque toutes ces facettes de femme. » Elles livrent aujourd’hui un album où elles explorent la question du « féminin pluriel » en mixant jeux de mots (« mes amours pas sages errent ») et mélodies dansantes : « Il y a un vrai plaisir à écrire, poursuit Sylvie. On essaie de sortir des sentiers battus, de jouer avec les mots, d’oser dire des choses. »

Un registre où elles s’amusent à conjuguer la forme et le fond. « Derrière une paire de robes à paillettes, de talons, souligne Aurélie, deux perruques identiques, un apparat de femmes légères, ce qui nous importe, c’est de raconter quelque chose d’un peu profond. » Un disque aux ambiances clubbing où se mêlent électro, slow et disco, reggae, musiques afro à la Amadou et Mariam (Hier encore), pop-rock aux influences Catherine Ringer (Oh Charlie chéri), ou dance façon Zazie (Les filles ne pleurent pas). Derrière le prénom Brigitte se cachent deux filles piquantes dont les chansons témoignent de leur regard teinté d’humour sur la vie : « L’idée, c’est d’être double », expliquent les deux vraies-fausses jumelles qui, à leurs débuts, jouaient sur les codes néohippies. Dans Embrassez-vous, elles invitent ainsi à plus de fraternité et de partage : « Il n’y a qu’en donnant de l’amour, en s’embrassant qu’on fait bouger les choses », sourient-elles. Un côté peace and love qui renverrait presque aux amours libres des seventies : « Où tout paraissait plus candide », dit Sylvie. Et Aurélie d’ajouter : « Une période créative où il y avait une vraie contre-culture. »

Tournée à partir du 29 janvier. Le 24 avril au Printemps de Bourges et le 6 mai à l’Olympia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s