Marie-Galante, Terre de Blues et de traditions


TERREDEBLUESa

Tblues2

Maceo Parker

TBLUES5

Konshens

tblues6

Le public de Terre de Blues

TBLUES4

Ladell McLin

TBLUES3

Israel Vibration

Festival Terre de Blues 2016 par Victor Hache. Le 17ème festival Terre de Blues qui vient de s’achever à Marie-Galante (Guadeloupe) a su une fois encore mettre en valeur la musique afro-américano-caribéenne avec les concerts notamment de Maceo Parker, d’Israel Vibration, de Konshens et de Ladell MacLin.
A Marie-A Marie-Galante la musique et la danse sont partout, à commencer par le Gwoka qui n’a pas son pareil pour  faire vibrer les cœurs et les corps. Une musique où se mêlent les chants, les tambours et les danseurs, qui puise ses origines dans la tradition africaine et l’arrivée des premiers esclaves en Guadeloupe au 17ème siècle.

Lawa chari, le blues authentique de Marie-Galante.

Le festival Terre de Blues cette année  avait pour thème les chants de labour « Lawa Chari ». Patrimoine vivant et immatériel de l’île guadeloupéenne, ce blues issu de la tradition culturelle créole résonne dans les champs de cannes encore aujourd’hui. Comme en témoigne les images que j’ai pu tourner de cultivateurs Marie-Galantais interprétant « Lawa chari » en compagnie de Valentin Zodros, parrain du 17ème  Terre de Blues, où s’exprime l’âme des habitants de l’île aux « cents moulins ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s