Après ses concerts en première partie de Johnny à Bercy, Hanni El Khatib part en tournée


Hanni el Khatib1

Le chanteur californien est en passe de réussir un sans faute pour le lancement de son nouvel album. Ce week-end,  il était en première partie de Johnny à Bercy où le public, venu assister aux 70 ans du rocker, a pu  découvrir les riffs de guitare de « Head In The Dirt » au rock garage très dansant. Des concerts qui ont mis la pression sur celui qui s’apprête maintenant à partir en tournée. Après Bercy, il sera le 19 juillet au Festival de Benicasssim en Espagne, le 20 juillet aux Vieilles Charrues et le 28 août à  Rock-en-Seine.

 

Hanni El Khatib a un côté vintage et tendance, sur scène comme sur disque. On en a eu la preuve avec son premier opus Will The Guns Come Out, au rock garage direct et sans fioriture. Le chanteur californien revient avec un album rempli de riffs de guitares, enregistré dans les conditions live, à Nashville, qui donne toute son énergie à Head In The Dirt (Because Music). Hanni El Khatib aime travailler à l’instinct afin d’obtenir un rendu qui soit le plus vivant possible. D’où ces onze chansons marquées par un certain caractère d’urgence, où se croisent r’n’b, punk-rock, sonorités psychédéliques ou soul.

Une palette volontairement large qui lui permet d’offrir un deuxième album dansant pour lequel il a su s’inspirer de ce qui s’est fait de mieux avant lui (Stooges, The Clash…) tout en étant très actuel. Un registre mélodieux souvent sous tension à l’image des toniques Nobody Move, ou encore de Sinking In The Sand, des titres auxquels on ne résiste pas. Il y a aussi Family et son clip très hot, les solos de guitares roots de Save Me, ou le bluesy House On Fire qui clôture l’album. Fils d’immigrants palestiniens et philippins, Hanni El Khatib a grandi aux sons de la surf music, des pionniers du rock 1950-1960 et de la pop americana. Des influences qui traversent aujourd’hui cet album galvanisant comme en témoigne le tubesque Penny aux ambiances taillées pour les dancefloors. Après ses concerts en première partie de de Johnny à Bercy ce week-end, on pourra le découvrir au festival de  Benicassim en Espagne(le 19 juillet), aux Vieilles Charrues (le 20 juillet) et à Rock en Seine (le 23 août).

hanni el Khatib2

Publicités