Maceo Parker et son saxo magique à Terre de Blues


maceo_parker

Maceo Parker au 17ème festival Terre de Blues-Marie-Galante par Victor Hache. Le saxophoniste américain de funk music va donner un concert événement lors de la 17ème édition du festival Terre de Blues de Marie-Galante où se produira également Bunny Wailer, légende vivante du reggae jamaïcain.

 

Terre de blues, le festival de Marie-Galante est devenu le rendez-vous incontournable de la musique afro-américano-caribéenne. Au point que chaque année, les plus grands musiciens font le déplacement pour venir jouer dans cette île située à une trentaine de kilomètres de la Guadeloupe, à l’image de Jimmy Cliff, Nile Rodgers, Kassav, Alpha Blondy, Salif Keita ou Johnny Clegg, qui tous ce sont produits ici.

La 17ème édition attend de nombreux artistes et un concert événement avec la venue exceptionnelle du grand saxophoniste de funk et de soul jazz Maceo Parker. Le musicien noir américain a su réinventer la musique funk née dans les années 1960/70, grâce à son saxo magique. «C’est une musique heureuse, une musique de partage» aime dire le musicien à propos de son répertoire aux accents de soul music, qui fait danser le public dans les festivals de jazz du monde entier. Né en 1943 en Caroline du sud, Maceo Parker a débuté avec ses deux frères Melvin et Kellis, batteur et tromboniste, avec qui il a fondé son premier groupe.

Ancien saxophoniste de James Brown avec qui il joua pendant des années, il a contribué aux plus grands succès du «godfather of soul». En 1990, au moment de son album « Roots revisited», il décide de se lancer dans une carrière solo, tout en collaborant avec les plus grandes stars comme Prince avec qui il jouait depuis les années 2000. A 73 ans, Maceo Parker possède une incroyable énergie sur scène.

De quoi ravir et faire danser les 15 000 festivaliers attendus à Terre de Blues où se produira une autre légende vivante, Bunny Wailer. Figure historique du reggae jamaïcain, il est l’un des trois fondateurs du groupe The Wailers avec Bob Marley et Peter Tosh, dont il est le seul survivant. Depuis 1974, le reggaeman mène une carrière solo et fait vibrer les foules grâce son registre inspiré du mouvement rastafari et ses disques dont deux en hommages à Bob Marley ont reçu un Grammy awards en 1990 et 1995. Renouant avec les racines et l’âme de « l’île aux cents moulins», Terre de blues a mis au cœur de sa programmation lawa chari, ce blues authentique issu des chants de labour. Un thème original qui va permettre de mieux faire connaissance avec les traditions agricoles et musicales locales. Comme on le verra avec Valentin Zodros, 89 ans, parrain de cette édition, qui viendra interpréter ce blues rural, patrimoine immatériel et trésor de Marie-Galante.

Publicités