Midem. Jean-Noël Tronc(Sacem) : « L’avenir du numérique en Europe, c’est nous ! »


Pour sa première conférence de presse au Midem, Jean-Noël Tronc, le directeur général de la Sacem a évoqué, devant une salle pleine, les actions que la société  d’auteurs compte mener dans les prochains mois.

JEANNOELTRONC « L’avenir du numérique en Europe, c’est nous ! » a lancé le patron de la Sacem (http://www.sacem.fr/cms/home?pop=1) lequel travaille à une «coallition» des  industries culturelles  Europe. Le but ? Porter les revendications du secteur devant la commission de l’Union Européenne sur la question notamment du « partage de la valeur » : « Nos industries culturelles représentent des millions d’emplois non délocalisables. Elles sont en plein dans le numérique à commencer par la musique et elles sont l’avenir de ce continent. C’est notre responsabilité de construire avec les acteurs publics une stratégie dans ce sens a souligné Jean-Noël Tronc. « Il faut qu’on rassemble au niveau européen. Rassembler, ça veut dire toutes les industries culturelles, quel que soit le modèle. Que ce soit de  la musique dite subventionnée, de la musique savante ou les créateurs, les gens du  spectacle vivant ou l’industrie. Il faut qu’on crée un agenda créatif avec trois-quatre propositions qui puissent rassembler toutes les industries culturelles en Europe. »

imagesLe directeur général de la Sacem a rappelé que la mission Lescure était «  une opportunité » pour  la filière musicale. «Il faut qu’on arrive à se concentrer sur quelques combats communs » a-t-il dit notamment en vue d’une plus grande exposition de la musique dans les medias radios-télé. « On a insisté avec la ministre de la culture sur trois ou quatre sujets. Par exemple, celui de la place de la musique à la télévision qui est un problème évident. On ne demande pas de l’argent au public, on demande juste un peu de justice pour une industrie culturelle qui comme toutes les autres est une industrie de l’offre ».

Et de souligner:  » La place de la musique à la télévision ne cesse de s’effondrer. Ce n’est pas normal ».

images