Midem. Stephan Bourdoiseau (UPFI-Wagram Music) « Le monde de demain, c’est Vivendi-Universal et Google-Apple »


Au Midem, les débats sur l’avenir de la musique vont bon train.

La phrase du jour revient à Stéphane Bourdoiseau, président de l’UPFI et du label Indépendant Wagram Music (http://www.wagram.fr/)

« Le monde de demain, c’est Vivendi-Universal-Sony et Google-Apple. Dans ce contexte, la notion de diversité et de pluralisme, je vous invite à y réfléchir».

Ce matin, les producteurs indépendants de l’UPFI ont tenu leur traditionnelle conférence de presse. Ils demandent notamment à la ministre de la culture Aurélie Filippett en visite au Midem, de se prononcer pour « des mesures d’ensemble en faveur de la filière »

Hier soir le Groupe Madness a fait un tabac au Magic Mirrors(vidéo ci-dessus)

Les producteurs indépendants souhaitent que soit créé « un droit à rémunération  » au bénéfice des industries culturelles « afin de compenser le transfert de valeur considérable au profit de certains opérateurs internet, au premier rang desquels les moteurs de recherche ».

Ils demandent par ailleurs au gouvernement de « faire contribuer les fournisseurs d’accès à Internet au financement de la création et de la production musicale via l’instauration d’un compte de soutien ».

En marge de la conférence de presse de l’UPFI, voici ce que m’a confié Stephan Bourdoiseau: « Il y a une opportunité magnifique pour le gouvernement de se saisir avec une  vision d’ensemble et globale de ces problématiques, contenus, réseaux, nouvelles technologies. Ne rien faire en face de cela me paraîtrait totalement absurde. J’ai envie de dire à Aurélie Filippetti, au gouvernement Ayrault et à François Hollande : saisissez-vous du projet. C’est génial, allons-y ! »

images

Publicités