Selah Sue, la voix magique d’une diva soul


Selah sue1Selah sue –  Cinq ans après son premier disque et le tube « Raggamuffin », la chanteuse belge sort « Reason » 
et part en tournée. Un album très groovy et dansant sur fond de R&B, de hip-hop et d’électro.

Pour son premier album en 2010, Selah Sue https://www.facebook.com/SelahSue avait laissé parler son instinct. Résultat, une série de titres aux ambiances de soul music portés par le tube Raggamuffin avec, à l’arrivée, un disque de platine (300 000 exemplaires). La jeune artiste belge avait des rêves plein la tête et des envies de faire connaître son univers très groovy au monde entier : « Avant la sortie du premier album, j’avais des hauts et des bas d’un point de vue émotionnel, dit-elle. Le disque a eu du succès et j’ai vécu avec beaucoup de passion. Cela m’a obligée à faire face à des responsabilités et j’ai dû faire appel à une forme de raison pour vivre cette nouvelle vie. » Aujourd’hui, elle est l’une des chanteuses les plus demandées, que les festivals s’arrachent (Printemps de Bourges, Europavox, Francofolies de La Rochelle).

Blues sentimental

Un parcours qui la rend heureuse, même s’il y a chez elle cette veine de mélancolie qui traverse la plupart de ses chansons pourtant très dansantes : « Le succès n’a pas soigné mes plaies, écrit-elle dans la bio de son nouvel album, Reason. Rien n’a vraiment changé, c’est un voyage, une bataille qui durera toute mon existence. » Explication : « Le succès du premier album m’a aidée à m’accepter, confie-t-elle. Parfois, les gens peuvent penser que le côté émotionnel disparaît. Mais ce n’est pas vrai. La vie est une bataille. Je me sens toujours dans le doute et l’insécurité. Je préfère dire la vérité à ce sujet, même si c’est tabou pour un artiste. Il y a des moments où je me sens moins forte, et je peux me sentir facilement déprimée. » Et d’ajouter : « Aujourd’hui, je fais attention à ne pas être trop triste et j’arrive mieux à combattre ces moments-là parce que je me sens mieux dans ma vie. »

À 25 ans, Selah Sue est une jeune femme bien dans sa peau, que le succès a épanouie. Dans Reason, elle évoque son bonheur de vivre, mais aussi son blues sentimental comme dans Alone, le single de l’album : « Il faut prendre le morceau au sens littéral. Je l’ai écrit au moment où je faisais de la promo aux États-Unis, où je me sentais seule, loin de mon ami, de ma famille. Les paroles de la chanson sont tristes. Comme je ne voulais pas que la chanson sombre dans la mélancolie, mon producteur a utilisé des arrangements un peu plus funky, de manière à ce que le morceau soit plus puissant. »

Selah sue2

Métissage sonore

Enregistré en Belgique, en Angleterre et à la Jamaïque, Reason est un savant mélange de sonorités teintées R&B, hip-hop ou électro. Un registre où sa magique voix soul évolue entre tempo afro-américain, bossa et jazz-funk avec élégance : « C’est difficile de mettre une étiquette sur un disque pour le définir. Je dirai que c’est un disque assez éclectique du point de vue de ses ambiances. J’ai mis davantage l’accent sur la voix et j’ai travaillé sur l’harmonie des compositions. Pour moi, ce qui compte, c’est d’être à l’origine de bons morceaux. » Un métissage sonore qui plaît au public français avec lequel Selah Sue se sent en totale osmose : « Je me suis absentée quelques années pour écrire, et les gens sont contents de me retrouver. Ici, le public est loyal et a un bon feeling. Ce n’est pas forcément la même chose en Belgique où, lorsqu’on arrive au top, le public essaie plutôt de vous déloger ! (Rires.) Je me sens aimée en France, où je me sens chez moi. »

Album Reason, chez Because Music. Concert à l’Olympia le 30 mars 
et tournée jusqu’au 20 novembre, dont 
le Printemps de Bourges le 24 avril, 
le festival Europavox (Clermont-Ferrand) le 23 mai, l’Art-Rock (Saint-Brieuc) le 24, 
les Nuits de Fourvière (à Lyon) le 19 juin, les Francofolies de La Rochelle le 11 juillet, le Zénith de Paris le 24 octobre.

Publicités